Accueil
BIOGRAPHIE DE PYTHAGORE

 

Pythagore était un philosophe, mathématicien et astronome grec. Il est né à Samos en 580 avant JC et est décédé en 490 avant JC

 

Pythagore est une des figures les plus mystérieuses de la Grèce antique. N'ayant jamais rien rédigé, son enseignement n'est connu que par les écrits de ses disciples et par la tradition orale. Il semble qu'il soit devenu très tôt une légende. On le dit fils d'Apollon ou d'Hermès, dont il a reçu le pouvoir de garder les souvenirs de ses vies passées. Pythagore restera une énigme pour Aristote qui évitera le plus souvent de prononcer son nom. Il n'en reste pas moins que l'existence du philosophe est un fait certain.

 

 

Fils de Mnésarque, Pythagore passe son enfance sur l'île de Samos et a probablement Anaximandre et Phérécyde pour maîtres. Plus tard, il entreprend des voyages d'étude qui le mènent en Perse, en Gaule, en Crète, en Egypte. A quarante ans, revenu à Samos, il trouve son pays sous la domination de Polycrate et le quitte pour l'Italie. A Crotone, colonie grecque d'Italie du sud, il fonde une école qui ne tarde pas à prendre une ampleur telle qu'elle attire un nombre considérable de disciples. Ils forment alors autour du maître une confraternité dont le but est d'abord mystique puis politique et où règnent de nombreux tabous sur les vêtements, les aliments, les relations sociales. Suite à une insurrection populaire, Pythagore mourra lors de l'incendie de l'Ecole.

Les pythagoriciens croient à la toute puissance du nombre qui régit l'univers. C'est de cette croyance que découlent les multiples recherches mathématiques réalisées par l'école de Pythagore. Les travaux portent sur les nombres pairs et impairs, les nombres premiers et carrés. En géométrie, la plus célèbre découverte est le théorème de l'hypoténuse ou théorème de Pythagore, qui établit que le carré de l'hypoténuse d'un triangle rectangle est la somme des carrés des deux autres côtés. En astronomie, les pythagoriciens sont les premiers à considérer la Terre comme une sphère en révolution, avec d'autres planètes, autour d'un feu central.

Si la "science" pythagoricienne ne peut être séparée des buts mystico-politiques de l'école, elle n'en reste pas moins un témoignage des premiers pas de la pensée rationnelle qui se développera en Grèce.

(voir démonstration théorème Phytagore)